Séance Biorésonance

Le terme de Biorésonance regroupe les approches électromagnétiques de détection et correction d'anomalies dans le vivant. Paul Schimdt, à l'origine de nombreuses recherches, a une approche particulière en 1976, il découvre que certaines fréquences permettent de détecter la présence et le fonctionnement (bon ou mauvais) de certains organes, cellules, substances vitales, pathogènes, atomes ou molécules, systèmes énergétiques. Une mesure de résonance sur une de ces fréquences lui permet ainsi de connaître en temps réel la réponse énergétique de l'élément testé.

Ces découvertes ont permis de mettre en évidence que chaque élément possède ses propres fréquences de résonance. Ces fréquences, mesurables en gHz ou Hz permettent de suivre la progression de la maladie dans des fréquences de plus en plus basses. En envoyant la fréquence magnétique au système et en mesurant la résonance retour, il peut détecter si l'élément est présent et en fonctionnement optimal. Il a été prouvé médicalement à plusieurs reprises, dans des études indépendantes, qu'une fréquence fondamentale spécifique identifiée comme énergie vitale a augmenté de 45% le métabolisme cellulaire de fibroblastes, une autre étude liée à certain type de cellules, a augmenté l'activité de celles-ci, mais d'un autre type de cellules.

Depuis les débuts, en 1976, des milliers de fréquences ont été recherchées et trouvées de manière empirique. Depuis  le début de la décennie, Rayonex Biomédical a demandé à des laboratoires indépendants, des universités, des hôpitaux des études qui prouvent sans l'ombre d'un doute l'action efficace, au niveau cellulaire ou clinique de ces fréquences (même en double aveugle randomisé).

Ce système assure une totale innocuité et une génération naturelle et précise de l'information transmise.