Charte client praticien

     Conception humaniste de la personne:

    * Vision globale de la personne: celle-ci est accueillie dans ses réalités corporelle, psychique, émotionnelle, spirituelle…

   

    * Respect de la personne : Le praticien respecte la personne de son client, dans son processus de croissance, son rythme, ses convictions, et ses choix. Il est exclu toute visée normative ou manipulatrice. Le rôle du praticien engendre une « influence » dans la relation au client, mais le praticien n’exerce aucune domination ni aucun pouvoir sur le client, il l’accompagne dans la découverte de son propre pouvoir.

   

    * Confiance en la personne. Chaque individu a en lui des capacités considérables à se comprendre, changer l’idée qu’il a de lui-même, ses attitudes et la manière de se conduire. Il peut puiser dans ses ressources, pourvu que lui soit assuré un climat fait d’attitudes bienveillantes.

 

     La personne accompagnée s’inscrit dans un rapport d’égalité avec le praticien. Ce dernier ne sait pas à la place de la personne. Une interaction enrichissante se manifeste entre l’expérience du praticien, et ce dont la personne le rend témoin dans sa façon de découvrir et d’expérimenter ses ressources. Le praticien est là en tant que personne. Son professionnalisme est justement d’être une personne dans la relation client/praticien, sans prétendre être spécialiste ou expert du psychisme.

    Une séance ne constitue pas, en elle même, un acte médical et ne se substitue aucunement à un avis et suivi médical et/ou psychiatrique.

     Attitudes que le praticien développe et tend à mettre en œuvre pour une écoute centrée sur la personne:

   

    L’empathie: le praticien  entre dans le monde de son client comme s’il s’agissait du sien propre, afin de le comprendre.

   

    La congruence: la cohérence entre la conscience de soi et ce qui est exprimé.

 

    Le regard positif inconditionnel: un regard sur autrui respectueux et sans jugement, fondé sur la confiance dans la réalisation de l’autre.

    Le travail proposé est une méthode de communication et d'écoute, liée à un travail énergétique. Il n'est relié à aucune idéologie, religion..

.
    Le praticien vous accompagne dans vos démarches de développement personnel en veillant à ce que ses propres croyances n’interfèrent pas dans sa pratique professionnelle et présente une neutralité bienveillante.

    Le nombre de séances utiles pour parvenir aux résultats souhaités est rarement estimable à l’avance. Il dépend de la nature du travail et de l'implication du client, il varie d'un individu à l'autre.

     Engagement du client:

     Le client est acteur de son évolution et s'engage pleinement dans ce travail. Le praticien s’engage à hauteur de la motivation du client.

    Le client s’engage à effectuer les exercices ou autres actions que le praticien peut lui proposer avant ou après les séances afin de l'aider à progresser dans sa démarche personnelle. Il est possible d’informer régulièrement votre praticien de votre évolution par e-mail ou par téléphone.

    Le praticien n’a pas d’obligation de résultat mais une obligation de moyens et s'engage à utiliser les techniques qui lui semblent être les plus adaptées à la situation et en fonction de l'objectif de son client.

    Toute séance non annulée 48h à l’avance est considérée comme dûe même si vous avez atteint vos objectifs dès la première séance. Vous êtes tenu d’en informer le praticien et de décommander votre rendez-vous.

    Vous devez être ponctuel à votre rendez-vous. Un retard de 15mn peut entraîner une annulation de votre rendez-vous. Le praticien s'engage à lui aussi tenir ses horaires.

    En prenant rendez-vous, vous confirmez avoir pris connaissance de ces informations et acceptez la présente charte. 

     Non-directivité:

    Le praticien ne dirige pas le client, mais il l’accompagne dans la prise de conscience et le développement de ses propres ressources. 

    Il met en place une relation structurée, offrant au client un climat d’ouverture, de non-jugement et de compréhension, qui lui permet une profonde expérience de soi, le rendant capable de réaliser son potentiel.

     Conception holistique de la personne:

    Le praticien ne traite pas une maladie ou un symptôme, mais il rencontre une personne dans sa globalité. Le client n’est pas identifié à une pathologie. Il est écouté et accompagné sans passer par « le prisme de la normalité ».

     Implication émotionnelle et supervision:

    L’implication émotionnelle du praticien existe naturellement, mais elle se veut toujours au service de l’accompagnement. Cela exige la vigilance du praticien concernant  ses projections vis à vis de ses clients, et celui-ci s’engage à analyser ses ressentis en supervision. Il se garde de toute attitude visant à prolonger la relation d’accompagnement à son profit.

     Indépendance morale:

 

    Le praticien ne peut exercer aucune sorte de pression sur un client.

   

    Pour des raisons personnelles, éthiques ou professionnelles, le praticien est libre de refuser d’entreprendre ou de poursuivre un travail avec un client. Cependant, il orientera ce client vers un thérapeute ou une institution lui paraissant adapté(e) aux besoins et à la demande du client.

   

    Le praticien peut être amené à demander des avis professionnels concernant l’état d’un client, s’il se retrouve devant les limites de ses compétences professionnelles.

 

    Le praticien ne peut pas enjoindre autoritairement à un client de cesser une thérapie, un traitement, ou des soins entrepris par ailleurs.

    Toute personne suivie médicalement est encouragée par le praticien à poursuivre toute prescription (de RDV et de soins) établie par son/ses médecin(s). C'est avec le corps médical que doit être évoqué tout besoin de modification du traitement ou suivi médical.
    La responsabilité du praticien ne pourra être engagée en cas de choix contraire de la part du client face à un avis médical ou en cas de refus d’une aide médicale.

     Secret professionnel:

 

    Le praticien est tenu au secret professionnel dans le cadre du strict respect de la loi. Il s’engage à ne parler en aucun cas de ses clients à quiconque, sauf en supervision, elle même tenue au secret professionnel.

    Ce devoir de non-divulgation de toute information concernant ses clients s’étend en particulier à l’entourage familial, aux médecins, auxiliaires médicaux, établissements soignants et administrations (publiques ou privées) , organismes de tutelle, de ses clients.

     Le praticien prend des précautions pour que ses documents, notes, enregistrements sonores, soient  rangés de telle façon que le secret soit préservé. Il prendra des précautions particulières si de tels documents sont présentés à un public, notamment à des fins d’enseignement.

    Ce n’est qu’en cas de nécessité exigeant la collaboration avec les personnes délivrant des soins au client, que le praticien peut partager de telles informations concernant son client, et seulement avec l’accord de ce dernier.

     Singularité du praticien:

 

    Chaque praticien réalise librement l’accompagnement de son client à travers sa créativité, sa sensibilité, ses découvertes propres.